Constantine  et ses ponts- Algérie    -   Michel Wagner

 

Située au nord-est de l'Algérie, au coeur de la Wilaya du même nom, antique Cirta de la Numidie romaine, Constantine est bâtie sur un plateau rocheux à 640m au dessus du niveau de la mer, sur "Le Rocher", promontoire rocheux fendu par des gorges profondes et étroites creusées par l'oued Rhumel
(Rhummel ou encore Rummel) c'est l'empereur romain byzantin  Constantin qui lui donna son nom en construisant de nombreux édifices et en y installant un évêché .

L'empereur Constantin- Bronze Timbre de Yougoslavie de 1971

 

 

 Entrée de la gorge coté sud en 1837 Yt131/134 de 1937



 Conquise par les arabes, puis par les turcs d'où se succédèrent plusieurs beyliks dont celui de Salah Bey entre 1771 et 1792, la ville sera conquise par les français en 1837 près de 7 ans après la prise d'Alger; ceux ci partageront les populations en créant un quartier français. Même après l'indépendance en 1962, la ville gardera des traces de toutes les étapes de son histoire  conditionnée par sa situation géographique.  Des ponts rendus indispensables pour cause d'extension de la ville au delà des gorges du Rhumel franchiront ce dernier de façon hardie et souvent spectaculaire. Ils seront les témoins des drames comme des réjouissances, à la fois  expression du génie humain mais parfois aussi de la folie meurtrière des hommes.
cartes postales anciennes: la sortie des gorges en 1906 et 1911


plan de ville des années 1990


 

 Le  Rhumel, jadis passait à l'ouest du rocher, puis à la suite de bouleversements géologiques, il creusa sous celui ci un cours souterrain qui s'effondra en partie pour laisser place aux gorges actuelles. Subsistent cependant, entre les ponts d'El Kantara et Sidi M'Cid des portions de la voute primitive formant ainsi une succession de ponts naturels.

Cartes postales anciennes

Les ponts de Constantine sont  les édifices les plus photographiés de la ville, ils font l'objet de nombreux ouvrages, et occupent une place dans de nombreux sites. Jalons essentiels de l'essor de la ville ils en  sont l'un des principaux éléments pour sa promotion touristique...
Lettres des années trente et 40 avec oblitération de type krag et une,  RVB  de 1952



 
Ce sont les Romains qui, prodigieux ingénieurs, édifièrent les premiers ponts franchissant la gorge., on en a recensé quatre , plus deux aqueducs. Il n'en reste plus que quelques vestiges, dont ceux situés à la base du pont El Kantara, et ceux d'un aqueduc.
 

 

Carte postale ancienne
 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


 

 

Vestiges des anciens ponts romains et turc, sous le pont El Kantara
carte postale ancienne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Ruines de l'Aqueduc romain-Carte postale ancienne

 Les Turcs  et les Beys prendront la relève,  le premier pont situé à l'entrée de gorges fut édifié à cette époque  puis de nombreuses fois reconstruit dévasté par les crues souvent impressionnantes du Rhumel. Le pont du Diable actuel fût édifié en 1850.

 

 

Carte postale ancienne:
Le pont du Diable

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 




 

 

 
 

 

Mais c'est Salah Bey qui édifiera en 1792 le premier pont El Kantara  qu'il appuiera  sur les voutes de l'ancien pont romain.
 

 

Gravure ancienne: Le pont El Kantara édifié par Salah Bey en 1792
(extrait de "Algérie par Rozet et Carette 1850 ed F Didot frères)
 

 

 

 

 

 


 


 Timbre d'Algérie (série montrant des paysages d'avant 1830) Yt804 et 804a de 1984


 Fdc- Sétif


Yt995 de1991

 Fdc Sétif

 Après plusieurs tentatives infructueuses, notamment en 1836, défendue par Hadj Ahmed Bey   la ville fut prise par les français en 1837.  Suivront 125 années de colonialisme...
 Timbre et Fdc de 2007

Attaque de Constantine par les français en 1836  - illustration ancienne


Le pont s'effondra alors consécutivement au passage d'un détachement d'infanterie de l'armée française en mars 1857. il sera reconstruit  peu de temps après, constitué d'une arche de fonte de 56m de portée, supportant un tablier de 128m de long, 125m au dessus du Rhumel et une dizaine de m plus haut que l'ouvrage précédent. Il sera ouvert à la circulation en 1864.
 Gravure extraite d'un numéro du"Monde Illustré "de 1861

Carte postale  des années 30: Passage d'un régiment sur le pont El Kantara


 Carte postale ancienne. On distingue les vestiges de l'ancien pont, la porte située à l'extrémité du pont a aujourd'hui disparu


Carte postale envoyée en 1925

En 1952, un incident précipitera une partie du tablier au fond du Rhumel, faisant quelques victimes: le tablier sera alors consolidé et élargi.
Carte postale de 1957


Timbre de l'émission de novembre 2008, carte  et enveloppe oblitérations premier jour
Yt1509 de 2008


Avec  Le pont  du Diable, au sud, la circulation se révélait encore insuffisante. Il fût alors décidé de construire un pont qui puisse être le plus efficace possible tout en préservant la vieille ville
. Ce fût l'ingénieur Paul Sejourné qui édifia alors entre 1908 et 1912, l'un des plus imposants et spectaculaires ponts en pierre du monde, très proche du pont Adolphe érigé au Luxembourg en1903,
le pont Sidi Rached.

cartes postales de 1910: Construction du pont


 Carte postale, envoyée en 1912 et détail agrandi


carte postale  de 1937

 Carte de Franchise militaire envoyée en 1957


 Cet ouvrage très complexe et spectaculaire, où se mêlent la pierre et le béton est constitué d'un tablier en arc horizontal de 450 m de long,12 de large, supporté par 27 arches dont les deux principales ont 30 et 70m d'ouverture, cette dernière franchissant la gorge 105m au dessus du Rhumel.
 Il sera inauguré en 1912 le même jour que le pont Sidi M'Cid
Photo  sur plaque de verre  de 1937 issue des collections du "Fond Arnodin"

 Vignettes de la série "La Belle France"

Vignette célébrant le centenaire de la "création" de Constantine, en réalité de sa colonisation

carte postale ancienne

  Elévation schématique du pont
(extrait
- du livre de M. Prade:"Ponts et Viaducs au XIXes" Ed Brissaud Poitiers 1988)

 Déformé par des glissements de terrain, l'ouvrage devra subir des réparations en urgence en 1952, et, de nos jours encore, nécessite une surveillance constante et de nombreux programmes d'entretien.
Un timbre fût émis en 1930: (
Yt88 de 1930)

 Carte postale montrant l'arche principale , et plus bas le pont du Diable

 Un  autre timbre a été émis en 1954 en hommage au médecin militaire  Alphonse Laveran , prix Nobel de médecine en 1907. Le pont est stylisé en arrière plan. (Yt306 de 1954)
 

Un nouveau timbre est émis en novembre 2008 dans une émission consacrée aux ponts de Constantine (Voir le bloc feuillet en fin de page)

Timbre, cartes etenveloppes fdc de nov 2008 - Yt1508 de 2008

Peinture d'Oscar Spielmann( peintre autrichien,1901-1973) -huile sur toile 44x55cm


Un autre pont , tout aussi spectaculaire fut inauguré le 19 avril 1912, le même jour que le pont Sidi Rached: construit par un autre ingénieur français Ferdinand Arnodin, et réalisé par l'entreprise Witte, ce pont suspendu, La passerelle Sidi M'Cid, d'une portée de 164m, large de 5,40m traverse la gorge
175 m au dessus des eaux.
 
Elévation et
Photos de la construction issues de la revue « Le Génie Civil »du 30 déc.1911

 

 Photos sur plaques de verre  issues des collections du "Fond Arnodin"
 Le cortège officiel, le jour de l'inauguration

Le pont Sidi M'Cid



Supportant un poids en charge de 17t, il est haubané selon le système bien caractéristique des ponts suspendus d'Arnodin.
 
Photo annotée provenant des collections du "Fond Arnodin"

Carte postale ancienne

Carte postale de 1913

Offrant une vue exceptionnelle sur le Rhumel à proximité  des arches naturelles, ce dernier édifice est souvent utilisé comme emblème visuel de la cité et de manifestations la concernant.

 Bloc souvenir et lettres expo philatélique de 1942



 Vignettes de la série "La Belle France"


Envelope commémorative de 2000


Plusieurs timbres ont été émis notamment en 1972 et 1989
 
Yy A20 de 1972

Fdc et carte maximum


Yt938 de1989  Fdc Oran


Ce timbre a ausi été émis en carnet( Yt938a)

Timbre de la série de novembre 2008, cartes  et enveloppe Fdc -
Yt1507 de 2008




Envelloppe  air mail

Deux autres ponts complètent cet ensemble: La passerelle Mellah Slimane ou  pont de la Medersa, anciennement passerelle Pérrégaux, du nom de la rue à laquelle elle aboutissait, ou encore pont de l'ascenseur, puisque passerelle réservée aux seuls piétons elle aboutit en cet endroit au pied d'un ascenseur qui permet un accès à la vieille ville. Construite par l'entreprise Arnodin  sous la direction de Gaston Leinekugel Le Cocq, édifiée en 1925, d'aspect très semblable au pont suspendu Sidi M'Cid son tablier mesure 125 m de long, pour 2m50 de large, 106 m au dessus du fond de la gorge.

Carte postale semi moderne:
la passerelle et son accès est,  vers le quartier de la gare, au fond: le pont Sidi Rached


Carte postale ancienne: l'accès vers le rocher et l'ascenseur

Enveloppe souvenir de 1987


Timbre de la série de 2008, cartes et enveloppe Fdc - Yt1510de 2008




Recharge de téléphone mobile

 

 

 

 

Enfin, à la sortie nord des gorges, une construction plus modeste enjambe le Rhumel à la hauteur des cascades, le pont des chutes, un ouvrage constitué de 5 arches en pierre et maçonnerie édifié en 1928. Ce dernier marque également l'aboutissement du chemin des touristes, lequel,  à partir du pont du Diable, parcours les gorges sur toutes leur longueur.

 

 Carte postale semi-moderne

 

 

 

 

 On peut par ailleurs distinguer au dessus de ce dernier pont, au bord de la falaise, un petit pont à l'issue d'un tunnel emprunté par une voie menant au pont Sidi M'Cid.

 

Photo aérienne extraite de la revue" l'Illustration " - n°4684 de 1932


...

En novembre 2008 la poste Algérienne émet une série de quatre timbres intitulée "Ponts d'Algérie" qui se présente sous la forme d'un feuillet dessiné par Ali Kerbouche, l'un des plus célèbres miniaturistes algériens, il représente les quatre ponts principaux enjambant le Rhummel.
 Bloc et fdc


30 Oct 2013- Emission d'un timbre représentant le téléphérique de Constantine traversant le Rhumel, avec en arrière plan le pont Sidi M'Cid


 

Un nouveau pont vient d'être inauguré, le Viaduc Salah Bey ou transrhumel . Il a été inauguré le 29 juillet 2014 .  D'une longueur de 1100m entre les deux berges, le tablier de ce magnifique ouvrage haubané   de 27m de large surplombe de 130 m le lit du Rhumel...
Photo Google Earth - En haut, au milieu, le pont Sidi Rached.

 Emission philatélique  du 19 novembre 2014